Wherever the Sun Sets – Anoraak.

Posted on 21 novembre 2010

1


Wherever the Sun SetsBon ben voilà : il fait vraiment moche et il pleut tout le temps (à Paris du moins). Mais tu sais, j’ai trouvé un moyen simple pour contrer cette période maussade. Il te suffit d’insérer dans ta chaîne le dernier CD d’Anoraak . Et wais. C’est aussi simple que ça.

Comme beaucoup, j’ai découvert l’homme derrière Anoraak (de son vrai nom Frédéric Rivière) grâce au collectif Valérie et au premier album du monsieur : Nightdrive With You. Après quelques semaines d’écoute je dois dire que ce « Wherever the Sun Sets » est vraiment une franche réussite.

Les sonorités électro-pop d’Anoraak ont la faculté d’être chaleureuses, souvent apaisantes, mais surtout propices à laisser divaguer ton esprit. Si tu abaisserais le cadrage de la pochette d’album tu verrais que ces palmiers sont au bord de la plage. Et toi tu es là, sur cette route qui longe le littoral, avalant les kilomètres au volant de ta Testarossa. La cool-attitude je te dis.

Cet album réussi a te mettre dans un cocon : porté par un charme désuet très eighties, tu te sens un homme nouveau et inébranlable. Tu marches avec ton Grado dans la rue. Il pleut, il fait froid et la nuit tombe déjà mais tu t’en fout pas mal. Limite t’aurai envie de ressortir tes Wayfarer. Les gens autour de toi ne peuvent pas comprendre. Ils font la gueule en se hâtant mais toi tu avances tranquillement, le sourire de celui qui sait au coin des lèvres.

Ce « Wheverer the Sun Sets » c’est ta cure de vitamine C pour affronter l’hiver. N’hésite pas, écoute … Ça réchauffe. Là voilà, je te sens plus relax déjà …

Site officiel

Twitter d’Anoraak

EDIT : Anoraak propose l’écoute de son album sur Soundcloud, ce qui est sympathique de sa part tu en conviendra.

Publicités