Comme sur des roulettes !

Posted on 27 avril 2010

2


Le roller, source de vitalité ! Si EVIAN le dit ...Certains le savent, d’autres non, mais je suis un grand fan de roller.

Bon, je suis loin d’avoir un niveau de champion mais je maitrise l’affaire suffisamment pour prendre un réel plaisir à chacune de mes balades. Ça a commencé dans la cours de récréation du primaire, et depuis ça ne m’a jamais quitté. Ben ouais. Glisser sur l’asphalte c’est une sensation vraiment agréable (Si le bitume est correct!), différente du ski ou de la glace, même si les mouvements peuvent s’en approcher. Pour peu que tu combines cette sensation de glisse et tes tounes (chansons) préférées, tu as vite fait de te sentir le roi du monde ! Du moins c’est l’effet que cela me fait =).

En partant de France, je n’ai pas embarqué mes chers rollers avec moi pour Montréal. D’une part ce n’est pas tout léger (monsieur Air Transat rigole pas avec les kilos superflus) et d’autre part je suis arrivé en février. J’avais plus des trucs genre ski, patins à glace etc en tête donc ! Seulement l’hiver a été très doux à Montréal (tous les habitants vous le dirons je pense) … L’envie de faire chauffer la gomme m’est donc vite revenue en tête ! Le soucis, c’est qu’une bonne paire de patin c’est cher … Et en plus y’a pas foule de vendeurs pour la taille de la ville!

C’est là que je mets à vénérer le grand dieu KIJIJI pour avoir une paire de roller. (oui ça sonne comme une divinité hindoue mais je dois avouer que c’est en réalité un site de petites annonces). Je cherche donc un peu, et là, paf, je tombe sur une paire de Twister 243, quasi-neuve, pour 1/3 du prix de vente (c’est une paire à presque 300 dollars). Le tout dans ma pointure. Franchement si y’a pas un dieu du roller indien avec des bras à roulettes derrière tout ça vous m’expliquez.

Montréal pour rider c’est donc bien sympathique. Seul soucis c’est que dans cette ville il y a trop de croisements … impossible de prendre beaucoup de vitesse sans devoir s’arrêter peu de temps ensuite. Or la vitesse, c’est l’adrénaline ! Un petit peu de frustration donc à ce niveau. Montréal est relativement plat au niveau du sol, mais les peu de fois où le dénivelé est présent il rigole pas ! Là encore pas moyen de vraiment en profiter généralement car une méchante rue perpendiculaire et ses bagnoles t’attendent juste en bas…

Si je devais retenir une chose vraiment agréable, c’est sans aucun doute l’impression de changer complètement d’ambiance en quelques blocks ! Vieux port, quartier chinois, le centre et ses buildings, le plateau etc… Tout s’enchaine, avec ses habitants, la vie palpable du quartier … Et cela est d’autant plus vrai avec les beaux jours qui reviennent ! Alors si vous ajoutez cette sensation avec la glisse et la musique (ou un pote sinon!) malgré un ptit manque d’adrénaline, vous comprendrez qu’on est pas loin du Nirvana 😉

Publicités